Blog

  • AFIA MAMA Asbl
  • Non classé
  • RDC /Tshopo : Afia mama porteuse d’un édit spécifique sur les violences faites aux femmes et à la jeune fille.

RDC /Tshopo : Afia mama porteuse d’un édit spécifique sur les violences faites aux femmes et à la jeune fille.

La RDC, pays en proie aux théâtres des violences dont les violences sexuelles et celle basées sur le genre ; fait face à la problématique de l’accès à la justice des populations vulnérables, des femmes, jeunes filles, enfants vulnérables et autres indigents. Sous l’impulsion de l’ONG Afia mama, une structure qui fait du bien-être de la femme son cheval de batail, la province de la Tshopo pilote un tout premier édit mettant en avant et au-devant des scènes, la promotion de la femme et de la jeune fille ainsi que le droit d’accès à la justice. Le Vendredi 22 avril 2022, les élus provinciaux ont adopté l’agenda de la session ordinaire à l’Assemblée provinciale de la Tshopo. Parmi les matières à examiner figure, pour la toute première fois, la proposition Afia mama de l’édit sur la lutte contre les violences basées sur le genre et le droit d’accès à la justice. Une raison de plus de jeter les fleurs à AFIA MAMA asbl  pour cette première victoire sur  les modalités de lutte contre les violences basées sur le genre (VBG) et promotion du droit d’accès à la justice ; mais aussi féliciter les élus provinciaux qui, conscients de l’importance que revêt cette question, ont retenu parmi les matières à examiner la proposition d’édit AFIA MAMA. C’est dans le cadre du programme de lutte contre les violences faites aux femmes et filles dans la province de la Tshopo, financé par l’ambassade des Pays-Bas, que le département juridique Afia mama, en partenariat avec le cabinet KTF-LAWYERS, a élaboré l’édit qui est porté par l’honorable Philippe  Masikini.

En effet, le samedi 08 Janvier 2022, la fourchette boyomaise avait accueilli les membres du gouvernement provincial avec à leur tête le gouverneur ad intérim ABIBU SAKAPELA, les députés provinciaux et plusieurs autres participants venu des différentes organisations de la société civiles afin de passer au crible et se mettre au peigne fin une proposition d’édit portant sur la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG) et l’accès à la justice.

Il s’agissait d’un atelier de présentation du draft de cet édit porté par Afia mama qui plaidait pour son adoption par l’Assemblée provinciale en intégrant les propositions faites. « (…) la femme est une dernière acquisition de l’humanité. Tout ce qui lui a précédé doit lui accorder une attention soutenue. Elle a reçu la mission d’accompagner l’humanité pour la procréation. Mais les aléas de la vie conduisent parfois la femme à des mauvaises postures. Ce sont ce que nous appelons aujourd’hui, les violences faites à la femme », s’est exprimé ABIBU SAKAPELA. Il a par ailleurs, au nom du gouvernement provincial, présenté ses remerciements à l’ONG Afia mama pour avoir songé de doter la province d’un instrument juridique pouvant faciliter l’exercice de la protection de la femme et surtout l’accès à la justice.  

LE POURQUOI DE CET EDIT

Depuis près de deux ans, assumant le bien-être de la femme comme sa passion, l’ONG Afia mama avait mis en œuvre un programme intégré de lutte contre les violences sexuelles faites aux femmes et aux jeunes filles. Ce programme est exécuté dans trois territoires de la province de la Tshopo. Il s’agit des territoires de Basoko, Ubundu et Yahuma sous financement du Royaume des Pays-Bas afin de contribuer à la réduction du taux des violences faites aux femmes dans la Tshopo.

La situation est alarmante dans ces territoires et plusieurs cas ont été enregistrés par les équipes de Afia mama.  Le constat est  amer, les bourreaux sont libres, errant parfois dans la nature sans inquiétude. C’est dans cette optique que Afia mama fait un plaidoyer auprès des autorités provinciales à travers une proposition d’un édit d’accès à la justice et revoir comment intégrer la sous-commission genre au sein de l’Assemblée provinciale de la Tshopo en vue de discuter les questions liées aux violences sexuelles basées sur le genre et proposer des résolutions qui pourront répondre à certaines préoccupations. Les violences basées sur le genre et la non accès à la justice freinent la participation de la femme dans la prise des décisions dans la Tshopo. Nous sommes venu mettre nos intelligences ensemble afin de réfléchir sur cette lutte, a indiqué Madame FEZA Yvette. «  Afia mama se propose l’accompagnement de proposition d’édit provincial portant sur la lutte contre ces violences dans trois territoires en premier lieu et progressivement dans les autres territoires », a précisé devant la presse à Kisangani, la cheffe du programme Afia mama dans la Tshopo.

✍🏿Cellcom Afia mama.


Leave a Reply

Your email address will not be published.

*


Si le bien être de la femme est aussi votre passion

contribuez avec un don

AFIA MAMA

Calendrier

octobre 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

NEWS LETTER

We will notify you about our organization's current situation. Subcribe Now